Le Président de l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement illicite (OCLEI) reçu à la Primature

Le Président de l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement illicite (OCLEI) a remis aujourd’hui au Premier ministre les rapports 2019, 2020 de l’Office et le rapport de l’étude relative à la déontologie des agents publics au Mali.

Au titre de la contribution à la répression, l’OCLEI a déjà transmis à la justice au moins 6 dossiers d’enrichissement illicite présumés pour des biens évalués à 2 milliards 715 millions concernant entre autres 37 maisons d’habitation 178 parcelles dont 83 concessions rurales.
Le montant total des entrées sur les comptes bancaires des personnes concernées s’élève à 2 milliards 588 millions de francs CFA de 2014 à 2020. Pendant la même période leurs revenus légitimes s’élèvent à 317 millions.
Le Président de l’Office a souligné par ailleurs quelques difficultés que rencontre l’institution, notamment l’accès aux archives domaniales et foncières, l’insuffisance des ressources humaines ( la structure compte 8 enquêteurs sur un besoin de 50 agents) et un problème de capacité d’accueil.
Le Président Moumouni Guindo a sollicité l’appui du Chef du gouvernement afin de permettre au service de jouer ton son rôle.

Le Premier ministre a rappelé que sa récente visite dans les locaux de l’OCLEI est la traduction du soutien des plus hautes autorités à tous les acteurs engagés dans la lutte contre l’enrichissement illicite, la corruption et l’impunité. Choguel Kokalla Maïga a rassuré le Président de l’OCLEI que les rapports seront transmis à qui de droit car c’est d’abord une demande forte des forces du Changement et une instruction ferme du Président de la Transition. Cette lutte, a conclu le Premier ministre, sera menée jusqu’au bout et sans état d’âme.

CCRP/Primature.

RAPPORT ANNUEL OCLEI 2019

RAPPORT ANNUEL OCLEI 2020