#MENAKA #SOCIÉTÉ

Le samedi 7 mars 2020, le Premier ministre Dr Boubou Cissé et sa délégation ont rencontré la société civile de Menaka dans la salle de conférence du Conseil de cercle.

Dans son intervention, le Gouverneur de la région a fait le point de la situation sécuritaire, politique, administrative et humanitaire. Il a ensuite fait le tour des difficultés que rencontrent les populations ainsi que des besoins urgents pour les atténuer. Il s’agit entre autres, dans le dernier cas d’apporter un appui urgent aux services administratifs déjà présents dans la région.

Pour ce qui est des infrastructures, l’accent a été mis sur la remise en état de la route nationale RN20 reliant Menaka à Anderraboukane restée sans entretien depuis 9 ans.

Le chef de l’exécutif régional a egalement plaidé pour l’amélioration du réseau téléphonique, l’accès permanent à l’eau potable, l’électrification de la ville. Ces investissements sociaux de base sont, selon lui, nécessaires à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Au plan sécuritaire, l’opérationnalisation de la région militaire, le renforcement du dispositif militaire à Anderraboukane ainsi que le renforcement des patrouilles conjointes dans le cadre du G5 Sahel, ont été presentés comme des priorités.
Il a salué le sens élevé de l’écoute du Premier ministre, son pragmatisme et sa réactivité à répondre aux besoins urgents exprimés par les communautés visitées jusque là!

Les autres intervenants, à savoir la présidente des femmes tout comme le président de la jeunesse, celui du Conseil de cercle, ont tous abondé dans le même sens.
Toutes doléances légitimes aux yeux du chef du gouvernement.

Dès l’entame de son propos, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé a adressé ses remerciements a la ville et à toute la région de Menaka pour la grande mobilisation et l’accueil des grands jours dont lui et sa délégation ont bénéficié.
Il a ensuite transmis à l’assemblée, les salutations du Président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence Ibrahim Boubacar Keïta, qui lui a expressément instruit de se rendre à Menaka, à la rencontre des descendants du célèbre résistant, Firhoum, pour saluer à la fois leur résilience devant les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien, et leur attachement aux valeurs de la République.
Le Premier ministre a également tenu à remercier les partenaires techniques et financiers comme la Banque mondiale, la Banque Africaine de Développement (BAD), la Coopération luxembourgeoise, l’Agence Française de Développement (AFD).
C’est grâce à leur accompagnement de tous les jours, leur présence aux côtés du gouvernement et des populations maliennes dans un esprit de franche collaboration, que les résultats positifs enregistrés, malgré la crise, ont été rendus possibles.

Un hommage vibrant a été rendu à la Minusma et à la force Barkhane pour leur engagement aux côtés des Forces de défense et de sécurité maliennes dans la sécurisation du pays et dans cette lutte implacable contre le terrorisme, parfois, au péril de leurs vies.

Le Premier ministre a fait observer une minute de silence à la mémoire de toutes les victimes du terrorisme avant de donner l’assurance que la complexité des défis n’affectera en rien l’engagement du gouvernement malien à améliorer la situation sécuritaire et particulièrement dans la région.

Le redéploiement de la nouvelle armée reconstituée est déjà en cours de programmation.
Le Dr Boubou Cissé a profité de l’occasion pour faire un bref exposé du nouveau concept opérationnel, avec notamment des patrouilles régulières et des patrouilles mixtes entre la Force Barkhane et les FAMAs. Et pour une meilleure capitalisation de l’engagement des forces loyalistes au Mali, le Chef du gouvernement a souhaité plus d’union et de solidarité entre les forces de défense maliennes et les forces internationales.

La nouvelle Armée reconstituée, l’Operationnalisation du Fonds de Développement durable crée pour soutenir le développement local, les prochaines élections législatives, la promotion de la démocratie ont été signalés comme autant de priorités dont la prise en charge apparaît comme une nécessité à la consolidation de la paix.

D’autres projets en cours d’études ou de réalisation par les PTF ont été évoqués comme autant de sujets de satisfaction et d’optimisme.
Ainsi, le Premier ministre a déclaré : « Notre pays traverse certainement les moments les plus difficiles de son existence, comme toutes les grandes nations, nous triompherons de l’adversité ».

En réponse aux doléances exprimées par les populations, il a assuré à l’assistance que certaines dispositions sont déjà prises ou en cours de réalisation, comme l’augmentation de la capacité du réseau de distribution électrique EDM qui évoluera de 550 KVA actuels à 1100 KVA,
le rallongement de la piste d’atterrissage de l’aéroport et la construction d’une nouvelle aérogare dont les études sont bouclées et l’investissement évalué à 32 milliards de FCFA.

En outre, le Premier ministre a promis la construction prochaine de plusieurs centres de santé dotés de personnel qualifié pour répondre aux besoins spécifiques.
Les artisans de Menaka bénéficieront bientôt de formations et d’infrastructures comme une maison des artisans.

En fin de propos, le Premier ministre a rappelé à l’auditoire que « sans la paix, rien n’est possible! ».